20 février 2012 2012

A 18 ans, condamné à un de prison pour cette caricature du roi du Maroc

Walid Bahomane, 18 ans, accusé d’avoir atteint aux valeurs sacrées du Maroc en publiant cette caricature du roi Mohammed VI a été condamné à un an de prison et une amende de mille dirhams (950 euros environ). D’après la mère de Walid, le jeune homme a été torturé après son arrestation le 7 février 2012.

Cette condamnation est la première depuis la réforme constitutionnelle de l’été dernier qui théoriquement a aboli le caractère sacré du monarque marocain. L’édition du jeudi 16 février du quotidien espagnol El País, qui reproduisait la caricature en question, n’a pas pu franchir les 14 kilomètres qui séparent les deux pays et a été interdite de circulation au Maroc.

Par ailleurs, ce 20 février est le premier anniversaire du mouvement de contestation marocain né il y a un an au Maroc et connu sous la dénomination du Mouvement 20 février. Ce week-end, les démocrates marocains en Belgique ont tenu un colloque de soutien.