6 mars 2007 2007

Cinquante ans d’indépendence au Ghana

Célébration ce 6 mars 2007 de l’accession à l’indépendance du Ghana, premier pays d’Afrique noire à s’être affranchi de la domination coloniale. Plusieurs chefs d’Etat africains et des personnalités, parmi lesquelles le chanteur Stevie Wonder, se joindront aux festivités.

Il y a un demi-siècle, l’ancienne Côte d’Or britannique est devenue le premier pays d’Afrique noire à obtenir l’indépendance, sous la direction de Kwame Nkrumah.

Cette émancipation de la tutelle britannique allait susciter une déferlante d’indépendances qui a transformé un continent largement colonisé par l’Europe en une constellation de nouveaux Etats.

Dans son discours de célébration, le président ghanéen John Kufuor a fait référence à l’exode vers l’Europe de milliers de jeunes Africains qui risquent leur vie en traversant le Sahara ou en embarquant sur de frêles esquifs pour des traversées incertaines.

"Il est indubitable que l’Afrique et nombre de ses pays progressent. J’exhorte nos jeunes à se résigner à rester, et à mettre leur énergie et leur enthousiasme au service de l’Afrique", a-t-il dit.

Les cérémonies vont se poursuivre durant toute cette année 2007, pour un coût de 20 millions de dollars, estimé par de nombreux Ghanéens de la rue bien au-dessus des moyens du pays.

Extrait de Reuters