14 février 2007 2007

Côte d’Ivoire, déchets toxiques contre de l’argent

En août 2006, le navire pétrolier Probo-Koala a acheminé et déchargé des déchets toxiques à Abidjan, en Côte d’Ivoire, ayant provoqué la mort de dix personnes, et plus de 7000 intoxiqués. Le navire était immatriculé au Panama, appartenait à une compagnie grecque, était affrété par la société hollandaise et suisse Trafigura et dont l’équipage était russe.

Le Probo-Koala a déchargé au port d’Abidjan 581 tonnes de déchets toxiques (un mélange de pétrole, sulfure d’hydrogène, phénols, soude caustique et de composés organiques sulfurés). Ces derniers, répandus à terre en zone de décharge et sans doutes mélangés à de l’acide, entraînèrent la mort et la maladie par voie d’intoxication de milliers d’habitants des bidonvilles d’Abidjan.

L’Etat ivoirien a conclu, ce mardi 13 février, un accord amiable et définitif avec la multinationale Trafigura, qui s’engage à lui payer 100 milliards de francs CFA (152 millions d’euros) en échange de l’abandon des poursuites dans l’affaire des déchets toxiques d’Abidjan.

"Nous avons pensé qu’il était de notre devoir de proposer un règlement juste et équitable pour les regrettables conséquences de ces événements", a déclaré Roald Goethe, représentant de Trafigura. La compagnie souligne cependant que ni Trafigura, ni le gouvernement de Côte d’Ivoire n’acceptent de responsabilité dans les événements d’août. Trafigura était pourtant l’affréteur du cargo Probo-Koala, et à ce titre l’initiateur du déchargement de déchets toxiques à Abidjan à la fin août 2006.

Aux termes de cet accord, l’Etat ivoirien "renonce définitivement à toute poursuite, réclamation ou instance présente ou à venir qu’il pourrait faire valoir à l’encontre [de] Trafigura". Une enquête de l’ONU a déjà démontré la présence de produits chimiques mortels à haute concentration.

Sources : Wikipedia, Le Monde