2 février 2007 2007

Défaite pour les négationnistes du changement climatique

Succès symbolique dans des nombreux pay’opération pour l’appel de l’Alliance pour la planète, qui consistait à éteindre la lumière, jeudi 1er févier entre 19h55 et 20h. Des sites symboliques comme la Tour Eiffel à Paris, la Porte d’Alcalá à Madrid, le Collisée à Rome et la Grand Place à Bruxelles étaient dans le noir à cette heure-là. En France à été enregistrée une chute brutale de la consommation d’électricité de près de 800 mégawatts. En Espagne, la chute dans la consommation fut de 2,5 %.

Par ailleurs, le rapport du groupe d’experts sur le climat réuni par les Nations unies, rendu public ce vendredi 2 février à Paris, conclut que l’essentiel du réchauffement climatique est imputable aux activités humaines, et surtout à l’utilisation de combustibles fossiles. Selon leurs prévisions, les températures pourraient probablement atteindre 1,8 à 4 °C supplémentaires d’ici à 2100. Le niveau des océans pourrait, lui, s’élever de 19 à 58 cm.

Le journal britannique The Guardian dénonce que l’American Enterprise Institute, un lobby créé pa la compagnie pétrolière ExxonMobil, proche de George Bush, a écrit récemment à des scientifiques et des économistes en leur proposant des milliers de dollars en échange d’articles qui montreraient les défauts du rapport sur le changement climatique publié ce vendredi 2 février à Paris.

D’après Ben Stewart, de Greenpeace, ces négationnistes du changement climatique ont perdu la bataille scientifique et la bataille éthique et ne leur reste qu’une valise remplie d’argent.

Voir aussi >