22 novembre 2010 2010

Deux médecins belges expulsées du Maroc

Solidarité socialiste condamne l’expulsion ce samedi 20 novembre par les autorités marocaines de deux médecins belges, Marie-Jeanne Wuidar et An Collier, mandatées par le Comité belge de soutien au peuple sahraoui et Solidarité socialiste. Les deux femmes se rendaient au Maroc pour constater la situation humanitaire et sanitaire de la population de El Ayoun, suite à aux affrontements entre civils sahraouis et contingents militaires marocains qui ont eu lieu dans le camp où s’étaient regroupés pacifiquement environ 20 mille sahraouis début novembre. Ces derniers protestaient ainsi contre la répression exercée par les forces de l’ordre marocaines.

D’autres expulsions de ressortissants étrangers ont eu lieu au cours des dernières semaines ; et aucun média international ou ONG, exceptée Human Rights Watch, ne sont actuellement autorisés à rentrer à El Ayoun. Outre les conditions sanitaires préoccupantes, nous sommes particulièrement inquiets concernant le sort de Mohammed Lamin Haddi, militant des eroits de l’homme qui devait accompagner les médecins dans leur mission et qui a été arrêté
au moment de leur première entrevue. Nous demandons aux autorités marocaines qu’elles fournissent rapidement des nouvelles rassurantes quant à la santé et l‘intégrité physique de Mohammed Lamin Haddi.

Solidarité socialiste soutient, au Sahara occidental comme ailleurs, le respect des droits humains et du droit international, exprimé par plusieurs résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Rappelons que, depuis 1988, le Maroc et le Front Polisario de libération se sont mis d’accord pour la tenue d’un référendum d’auto-détermination afin d’obtenir une issue pacifique au conflit et que ce référendum, jusqu’à ce jour, n’a pas eu lieu.

Plus d’informations >