17 décembre 2010 2010

Etre pauvre au Paraguay

L’ONG paraguayenne Terraviva, Photovoice et Amnesty international ont permis à des jeunes indiens paraguayens de prendre une série des photos de leur vie quotidienne et à les utiliser dans une campagne pour le récupération de leurs terres.

Les Yakye Axas et les Sawhoyamaxa ont du mal à récupérer les terres qu’ils habitaient depuis des générations et sont maintenant entre les mains de propriétaires privés. Sans accès à leurs terres traditionnelles, ils vivent dans des foyers temporaires avec un accès insuffisant à la nourriture et à l’eau potable et subissent de nombreux décès évitables.

La Cour interaméricaine des droits de l’homme a statué que les terres traditionnelles doivent être retournés à los Yakye Axas et Sawhoyamaxa. Cependant le Paraguay n’a pas réussi à se conformer pleinement à ces décisions, ce qui signifie que l’identité et la survie de ces communautés est en péril.

Ce travail photographique est maintenant exposé au Musée de la mémoire à Asuncion, au Paraguay.

Voir les photos >