7 janvier 2008 2008

Inscriptions scolaires et mixité sociale, beaucoup de bruit pour rien ?

La question des inscriptions scolaires a fait grand bruit dans l’actualité des derniers
mois de l’année 2007 en Belgique. Suite à l’élaboration de nouvelles règles fixant notamment une date
commune de début d’inscription selon le principe « premier arrivé, premier servi », on a vu
se développer des prises de positions assez contrastées et des inquiétudes diverses :
interminables débats parlementaires, pétitions, contestations juridiques, files nocturnes devant
des écoles… pour ne citer que les plus médiatisées. Mais au fond, pourquoi se soucier
tellement des inscriptions ? En quoi est-ce important pour le devenir scolaire de nos enfants ?

Telle est la question à laquelle cette étude tente d’apporter des éléments de réponses. Les
concepteurs du nouveau décret déclarent vouloir promouvoir davantage de mixité sociale
dans les écoles, estimant que ce sont principalement les personnes les moins favorisées qui
avaient des difficultés à s’inscrire dans l’école de leur choix. Il nous a donc paru important de
commencer par repréciser les enjeux liés à la mixité sociale et au libre choix d’école. Nous
nous pencherons ensuite sur les difficultés qui surgissaient lors des inscriptions avant l’entrée
en vigueur du nouveau décret. Cet élément – très peu présent dans les débats – nous paraît en
effet essentiel pour évaluer le décret. Enfin, nous réfléchirons à la portée du nouveau décret et
aux autres pistes d’action possibles.

Lire la suite du Rapport publié par Changements pour l’égalité >