17 septembre 2009 2009

L’audiovisuel au service du développement

La révolution digitale a entrainé une augmentation significative du nombre de documents audiovisuels produits ou utilisés par les acteurs du développement. Ces documents servent généralement à expliquer la nécessité des actions menées par les ONG, ainsi qu’à récolter des fonds auprès des donateurs. Ils peuvent également être utilisés par des animateurs en éducation au développement pour conscientiser les citoyens sur des contextes, sur des enjeux politiques ou sur des thématiques liées aux relations Nord-Sud.

Les ONG et les associations sont par ailleurs de plus en plus amenées à s’intéresser à la production audiovisuelle et à collaborer avec des cinéastes et des producteurs. La production et diffusion de documentaires de qualité constitue donc un enjeu essentiel pour les acteurs du développement et de l’éducation au développement.

La journée d’échange-débat que nous organisons aura pour objectif d’amener les acteurs issus de l’audiovisuel, de l’éducation au développement et du développement à mieux se connaitre, et à réfléchir aux expériences de collaboration et aux conditions d’alliance. Il s’agira également de porter un regard critique sur les logiques et les pratiques de ces différents acteurs du développement.

Pour ce faire, nous nous appuierons sur des personnes-ressources issues de la production audiovisuelle, de l’éducation au développement, et du développement. Lors de cette journée, chacun des intervenants présentera tout d’abord de manière succincte quelques notions clés permettant de mieux comprendre les spécificités de son champ d’action (comme les différences entre documentaire et reportage, la définition du développement et de l’éducation au développement, l’évolution des pratiques par rapport à la production, l’utilisation et la critique de médias audiovisuels dans les différents secteurs).

Ensuite, à partir d’extraits de documents audiovisuels, les intervenants essaieront de définir les critères qu’ils utilisent pour juger de la qualité d’un documentaire, d’un reportage ou d’un spot de récolte de fonds au regard de leurs objectifs spécifiques. A travers ces extraits, les personnes-ressources pourront également aborder leurs expériences d’utilisation ou de production de documentaires liés aux Objectifs du millénaire pour le développement. Les intervenants évoqueront enfin des pistes d’action pour améliorer les alliances (partenariats) entre acteurs de la production audiovisuelle, du développement, et de l’éducation au développement. Chacun des exposés sera suivi d’un échange-débat au cours duquel les participants pourront réagir aux exposés et présenter leurs propres expériences.

Objectifs

Permettre aux participants :

  • De mieux comprendre les évolutions, les logiques et les enjeux spécifiques des acteurs de la production audiovisuelle, de l’éducation au développement et du développement par rapport aux documentaires abordant des Objectifs du millénaire.
  • De questionner les collaborations entre les producteurs-réalisateurs de documentaires et les commanditaires/utilisateurs issus des champs de la coopération et de l’éducation au développement.
  • De déconstruire les représentations (stéréotypes, imaginaires autour du développement) du Sud et du Nord véhiculées dans les documentaires produits ou utilisés par des ONG, des associations et des cinéastes d’ici et d’ailleurs.
  • D’envisager les alliances entre acteurs des champs de l’audiovisuel, du développement, et de l’éducation au développement.

Personnes-ressources

Claude Briade, directeur communication et fundraising pour MSF Luxembourg.

Annick Honorez, formatrice en éducation au développement.

Ronny Ramirez, réalisateur de documentaires.

À destination de qui ?

Des responsables de la communication des ONG de développement et d’éducation au développement, des animateurs et animatrices d’ONG et d’associations socioculturelles, des professionnels de l’audiovisuel, des étudiants, et des personnes sensibilisées aux questions de développement ou aux médias, et qui désirent approfondir leurs connaissances.

Coût

Gratuit. Entrée libre. Le nombre de participants est limité à 30 personnes.

Lieu

Espace Jacqmotte, rue Haute 147 à 1000 Bruxelles (Quartier des Marolles, à proximité du Palais de Justice de Bruxelles).

Date

Vendredi 25 septembre 2009, de 10h à 16h30.

Comment s’inscrire ?

Veuillez confirmer votre participation en envoyant un e-mail à cette adresse. Clôture des inscriptions le 22 septembre 2009

Festival International Millenium, Bruxelles, 19-29 septembre 2009

La journée d’échange-débat « L’audiovisuel au service du développement » s’inscrit dans le cadre du Festival International Millenium. L’objectif de ce festival est de mettre en lumière des films documentaires de qualité qui traitent de sujets liés aux huit Objectifs du Millénaire pour le développement et de réunir des artistes, des intellectuels engagés, des acteurs du développement et le public afin d’en débattre.

Nous invitons les personnes intéressées par la thématique de la journée d’échange-débat à consulter le site du Festival pour avoir plus d’informations sur la programmation.

L’illustration provient de la Radio Télévision camerounaise.