13 janvier 2012 2012

Le Soulier d’or et Miss Belgique prennent plus ou moins la parole

Le Soulier d’or 2011, prix qui recompense au meilleur footballeur de l’année, a donc été attribué à l’argentin Matías Suárez, qui joue à Anderlecht. Bravo le buteur. Heureusement qu’un tweet du type « Un vrai Belge n’a aucune chance » n’a pas fusé des rangs des concurrents déçus, comme ce fut le cas quelques jours plus tôt et au même endroit, le casino de Knokke, lors de l’élection de Miss Belgique 2012.

On se rappellera que la candidate arrivée en deuxième position, ou plutôt son frère qui géré son compte, s’était fendu du message cité supra sur Twitter voyant que le choix du jury s’était portait sur une candidate belgo-congolaise, Laura Beyne. La belle contrée et son représentant de frère ont dû le lendemain multiplier les excuses : pas de racisme dans leur fief, juste de la déception mal maitrisée.

Ce n’est pas le seul échange qui a fait couler de l’encre lors de cette mémorable soirée . Interviewée sur le mariage homosexuel, Miss Belgique a tenu des propos à faire sourire - jaune - la population du Royaume : « Je pense que les homosexuels sont des êtres humains, ils peuvent faire plus au moins ce qu’ils veulent. Je suis plus ou moins pour le mariage homosexuel ». Ces « plus ou moins » étant devenus l’expression d’un parler approximativement réactionnaire.

L’épisode montre néanmoins qu’un certain contrôle sociale par rapport aux propos échangés sur l’espace publique est exercé par la presse et les réseaux sociaux notamment, à l’image de ce qui se produit sur un espace ouvert comme l’encyclopédie Wikipédia. On peut y écrire tout et n’importe quoi mais les propos déplacés ne durent pas longtemps en ligne, les propres usagers se chargent de les effacer.

Faut-il conclure pour autant que le milieu du football est plus progressiste que celui des concours de beauté ? Rien n’est moins sûr. Des épisodes de racisme bête et méchant sont monnaie relativement courante dans les stades et un travail d’encadrement des groupes de supporters est souvent d’actualité. Aussi, en matière d’homophobie, on ne sait pas quelle eut été la réponse du flamant Soulier d’or à la même question à laquelle avait plus ou moins répondu Miss Belgique.