14 octobre 2011 2011

Le but ultime de l’aide au développement est de devenir redondante

Le but ultime de l’aide au développement est de devenir redondante, explique la Coopération allemande dans la dernière parution de sa revue D+Z, consacrée à la commémoration des cinquante ans de l’aide germanique au développement. De ce constat, que nous partageons, la Coopération allemande tire la conclusion suivante : l’aide doit désormais se consacrer exclusivement à la coopération économique. Et là, nous ne la suivons pas nécessairement.

L’illustration de la couverture de la publication est éloquente et mérite le coup d’oeil. Dans la partie supérieur de l’image, nous voyons un groupe d’enfants ivoiriens approcher timidement d’un écran de télévision. Dans la partie inférieure de celle-ci, cinquante ans plus tard, d’autres enfants, des Kényans cette fois-ci, sont scolarisées devant un écran d’ordinateur. Le développement serait donc passé par là. Le développement ou, au moins, l’aide au développement.