31 mai 2013 2013

Le faux sentiment de s’être engagé et d’avoir fait quelque chose en cliquant sur une page web

« Cliquez sur notre page Facebook et nous vaccinerons zéro enfant contre la polio » affiche l’Unicef.

« Ce qui mis est en cause, c’est l’activisme en ligne,ce qu’on appelle aussi l’activisme du clic, ou le clictivisme. Tout comme une pétition n’a jamais rapporté un Euro, l’activisme en ligne ne fait pas avancer les choses, s’il n’est pas suivi de gestes concrets. Au contraire, et c’est précisément ce que dénoncent les opposants au clictivisme  : le faux sentiment de s’être engagé et d’avoir fait quelque chose en cliquant sur une page. »

Continuer à lire sur la page d’Alain Gerlache.

Voir aussi comment fonctionne le marketing d’Avaaz.