26 mai 2008 2008

Manneken Pis célèbre la Journée mondiale du lait

Le 1er juin, c’est la Journée mondiale du lait. Le 30 mai, Manneken Pis sera habillé en éleveur africain et « pissera » du lait dans la fontaine. Avec cette action, Vétérinaires sans frontières veut lancer un message important : « Si les filières laitières locales au Niger étaient mieux soutenues, le Manneken Pis Peul pourrait alors boire du lait, au lieu de le gaspiller dans la fontaine ».

Le lait, source de vie en Afrique

Dans beaucoup de pays africains sub-sahariens, le lait est parfois le seul aliment disponible. En d’autres mots : une production laitière saine est d’une importance capitale. Au Niger, la production de lait vendable est seulement à 30 % de son potentiel. Les causes de cette production faible sont l’absence de pluies, le manque de services vétérinaires, le système routier peu développé et le manque d’hygiène pendant la production et la transformation. En améliorant l’hygiène et la santé animale, trois à quatre fois plus de lait frais pourrait être produit et vendu !

Ne plus gaspiller du lait en Afrique !

Au Niger, l’élevage fait vivre 85% de la population. C’est pour cela que Vétérinaires sans frontières attire l’attention sur la filière laitière africaine. Parce qu’elle a le droit de soutien d’être soutenue. Produire et boire du lait sain est un enjeu primordial pour la lutte contre la faim et la pauvreté dans les régions ou la population dépend de l’élevage pour survivre.

Conférence de presse le 30 mai 2008 à l’hôtel de ville de Bruxelles

9h30
- Madeleine Onclin de Vétérinaires sans frontières, sur le projet « Lait sain pour le Niger »
- Sabine Laruelle, ministre de l’agriculture
- Xavier Delwarte de la Fugea (Fédération unie des groupements d’éleveurs et d’agriculture) sur « L’enjeu de l’agriculture paysanne dans le secteur laitier ».

11h
- Inauguration de Manneken Pis africain et la fontaine de lait.
L’eau de la fontaine sera remplacée par du lait jusqu’à 16h. Des comédiens distribueront du lait à la presse, aux invités et aux passants.