28 janvier 2006 2006

Nous, les riches, à Bamako

« En Afrique, le Forum social mondial se déplaçait au coeur du problème. Dans un pays pauvre parmi les pauvres, le Mali, scandaleusement privé de tout, sinon d’une rare curiosité de l’autre.

Mais il se déplaçait aussi au coeur d’une partie de la solution. Il n’est qu’à voir toutes les énergies du continent, levées contre le fardeau immoral de la dette, pour la mobilisation des paysans, la défense des drotis humains fondamentaux -déniés à ces migrants refoulés par la force brutale ou qui échouent, morts, sur "nos" côtes.

Bien sur, le monde n’a pas changé en cinq jours. Mais des graines d’espoir ont été semées. Rendez-vous est déjà pris pour une nouvelle édition du Forum mondial en terre africaine, l’an prochain au Kenya. Un dopant puissant pour une société civile africaine, qui n’a pas attendu le Forum pour s’organiser face à la déliquescence des Etats. Dans laquelle nous, les riches, avons une responsabilité écrasante. »

Philippe Regnier, du Soir de Bruxelles, ce 24 janvier 2006