19 octobre 2007 2007

Pas de visa pour le tourisme alternatif

Le deuxième Salon du Tourisme autrement vient de fermer ses portes à Bruxelles. 125 exposants ont pu montrer des alternatives au tourisme traditionnel aux quelques sept mille visiteurs.

Cette deuxième édition a rencontré néanmoins une difficulté qui en dit long sur la conception du tourisme à sens unique qui prévaut dans les pays européens. Seize des 25 exposants de la République démocratique du Congo, du Bénin, du Burkina Faso et du Gabon n’ont pas pu rejoindre le Salon n’ayant pas obtenu un visa d’entrée en Belgique. Un comble, étant donné que le Congo était l’invité d’honneur du Salon.

L’Organisation mondiale du tourisme a dénoncé récemment le rôle néfaste du développement touristique actuel sur le climat, par l’augmentation du gaz à effet de serre dû aux transports et aux installations d’hébergement. Et d’appeler le secteur touristique à prendre des mesures.

En septembre 2007, après plus de vingt ans de discussion, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté la déclaration sur les peuples autochtones qui reconnaît la nécessité urgente de respecter et de promouvoir les droits des peuples autochtones, leur culture, leurs traditions, leur histoire, leur philosophie et en particulier leurs droits à leurs territoires et ressources.

La prochaine édition du Salon du Tourisme autrement se tiendra les 17, 18 et 19 octobre 2008.