23 novembre 2011 2011

Place Tahrir, au Caire, images d’une révolution inachevée

Après plusieurs jours d’affrontements, le maréchal Mohamed Hussein Tantaoui, qui dirige le Conseil suprême des forces armées au pouvoir en Egypte, a annoncé ce 23 novembre 2011 une accélération du processus de transfert du pouvoir au civil avec la tenue d’une élection présidentielle en juin.

Mais son geste d’apaisement n’a pas convaincu les milliers de manifestants qui sont restés après le crépuscule sur la place Tahrir, au Caire, où de nouveaux incidents se sont produits dans la nuit du 22 au 23 novembre.

Dans une allocution télévisée visant à désamorcer la situation, le maréchal Tantaoui a promis que le futur président serait élu en juin 2012, soit six mois plus tôt que le calendrier de la transition initialement prévu par les militaires. Confirmant que les élections législatives débuteraient lundi 28 novembre 2011, comme prévu, il a aussi proposé de faire rentrer l’armée dans les casernes si tel était le vœu du peuple, qui serait consulté par un référendum, sans dire les modalités.

Extrait du Monde.

Voir les images de la Place Tahrir.