6 novembre 2008 2008

Prix du pire ’lobbying’ européen

Qui mérite d’être distingué et fustigé pour la campagne de lobbying la plus équivoque et fallacieuse de Bruxelles cette année ? C’est à vous de décider ! Vous avez jusqu’au 30 novembre pour voter ! Les noms des lauréats seront dévoilés à l’occasion d’une cérémonie spéciale qui se tiendra à Bruxelles le mardi 9 décembre 2008.

Les candidats

Les cinq candidats en lice pour le Prix du pire lobbying européen sont :

- Le lobby des agrocarburants : Sélectionné pour ses campagnes trompeuses faisant l’éloge des vertus écologiques des agrocarburants.

- L’Alliance européenne pour un accès à des médicaments sûrs (EAASM) : Sélectionnée pour avoir dissimulé la participation de grands groupes pharmaceutiques à ses campagnes.

- European Business and Parliament Scheme (EBPS) : Sélectionnée pour usage abusif de ses locaux et pour lobbying au sein même des bureaux du Parlement européen.

- Les agences de lobbying et de relations publiques G-Plus et Aspect Consulting, localisées à Bruxelles : Sélectionnées pour avoir encouragé la propagande guerrière dans le récent conflit opposant la Russie et la Géorgie.

- L’Association internationale du transport aérien (IATA) : Sélectionnée pour sa campagne de lobbying trompeuse visant à dispenser le secteur aérien des obligations de réduction de CO2.

Les cinq candidats en lice pour le Prix du pire conflit d’intérêts sont :

- Caroline Jackson, député européenne : Sélectionnée pour sa double compétence en tant que représentante élue en charge des sujets environnementaux et conseillère en environnement mandatée auprès d’une société privée de gestion des déchets, Shanks.

- Piia-Noora Kauppi, député européenne : Sélectionnée pour avoir abusé de sa fonction de député européenne pour promouvoir les intérêts de son futur employeur, un grand groupe de lobbying bancaire.

- Klaus-Heiner Lehne, député européen : Sélectionné pour sa double casquette de député européen et d’avocat pour les questions de concurrence et de réglementation, et pour avoir utilisé son statut de député européen pour permettre à des avocats de s’adonner à du lobbying dissimulé.

- Les anciens hauts fonctionnaires Michel Petite, Robert Klotz and Lars Kjølbye : Sélectionnés pour être passés du côté de cabinets d’avocats faisant du lobbying pour des clients du secteur industriel.

- Fritz-Harald Wenig, Directeur à la DG Commerce de la Commission européenne : Sélectionné pour avoir divulgué des informations internes sur les tarifs douaniers à des journalistes se faisant passer pour des lobbyistes.

Vous pouvez voter jusqu’au 30 novembre 2008 >