17 octobre 2005 2005

Voyager dans un pays pauvre ?

Indécent ou porteur de développement ?

Exemples au Niger et au Mali

Avec la participation d’Albert Dechambre et de Danielle Rivière de Croq’nature

Animation des débats par Fouad Lahssaini, Président du CNCD

Projection du film « Un jour ça ira » sur le tourisme équitable et solidaire

Faire du tourisme dans un pays pauvre : pour qui, pour quoi ?

L’activité touristique représente une source économique pour des pays pauvres tels que le Mali, le Niger, le Burkina Faso. Mais n’est-il pas embarrassant pour les touristes d’être témoins de cette pauvreté, de vivre ce décalage de niveau de vie en étant dans la position du "riche" ? Comment concilier vacances, solidarité et rencontres ?

Croq’Nature, association de tourisme équitable et solidaire, livre son expérience et ses interrogations alors que la sécheresse sévit au Niger et au Mali.

La précarité des zones pastorales de la région d’Agadez (Niger) et de Gao (Mali) s’est encore accentuée. Croq’nature et Amitié Franco-Touareg viennent de lancer un appel à parrainage des familles d’éleveurs les plus touchées pour leur permettre de reconstituer leur troupeau (www.croqnature.com/aft.htm).

Comment de telles situations sont-elles gérées dans d’autres régions, par d’autres opérateurs ? Cette soirée permettra également un partage d’expériences sur cette problématique délicate.

mardi 8 novembre 2005 à 20h, au « Cercle des Voyageurs », salle au sous-sol, rue des Grands Carmes, 18, à 1000 Bruxelles (près du Manneken Pis)