1er juin 2016 2016

L’avenir de Belfius en débat ce 8 juin à Bruxelles

Depuis le deuxième sauvetage de Dexia en 2011, la banque Belfius est détenue à 100 % par l’État belge. Aujourd’hui, le gouvernement belge semble être déterminé à privatiser la banque. Si le sauvetage de la banque a coûté 363 euros à chaque citoyen, les discussions concernant Belfius ont lieu à huis clos, sans que les citoyens n’aient de contrôle sur les décisions en cours.

Nous pensons que l’avenir de Belfius doit faire l’objet d’une discussion ouverte avec une attention particulière aux alternatives à la privatisation. Pour cette raison, nous organisons le 8 juin un débat ouvert avec différents intervenants, de Belgique et d’ailleurs.

Mercredi 8 juin 2016, A l’Auditoire Lippens au Boulevard de l’Empereur 4, 1000 Bruxelles.

Au programme

18h15-19h30

  • Introduction : à qui appartient Belfius ? Pour qui la banque est-elle importante ?, avec Frank Vanaerschot (FairFin)
  • Comment Dexia est devenue Belfius ?, avec Luc Soete (LBC-NVK)
  • Employés de la banque parlent de Belfius, avec Mathias Bienstman (BBL)
  • Les banques et la transition écologique, avec Meyrem Almaci (Groen)
  • Banque publique Belfius : le KfW belge

20h-21h45

  • Débat : Banques et l’intérêt général : de l’inspiration internationale pour Belfius. Qu’est-ce qu’on fait avec les banques qui ont été sauvées pendant la crise. Comment est-ce que la société peut reprendre le contrôle sur les banques et donner la priorité à l’intérêt général ?

Avec Christine Berry (New Economics Foundation, VK) : Reforming RBS – local banking for the public good ; Arne van der Wal (Follow the Money, NL) : La crise des banques, ABN Amro et SNS Bank : et Aline Fares (Finance Watch, EU) : Banques et intérêt général, une opportunité pour Belfius

Entrée gratuite, inscription obligatoire.

L’événement est bilingue. Une interpretation sera disponible.

Le débat est organisé par FairFin, avec le support de Financité, Attac Wallonie-Bruxelles, Cadtm, ITECO, syndicats (BBTK, CNE, LBC), Poliargus, SAW-B en Masereelfonds.