29 avril 2015 2015

Le nombre de victimes au Népal et l’inégalité face aux catastrophes naturelles

En juillet 2009, un séisme d’une magnitude de 7.8 a frappé la Nouvelle Zélande sans faire de victimes. En avril 2015 un séisme de la même magnitude fait entre cinq mille et dix mille morts au Népal. Comment peut-on expliquer un tel écart ?

On ne peut surement pas tout expliquer avec des chiffres. Le Népal, néanmoins, est riche en ressources mais la majorité de sa population vit dans la pauvreté et un quart des Népalais vivent en dessous du seuil de pauvreté. L’aide internationale représente 26% du budget national, tandis que les remises de fonds des travailleurs népalais expatriés apportent un autre 26%.

Le Népal se situe ainsi 145 sur 187 sur l’indice de développement humain.

A l’autre extrême sur ce même indice, la Nouvelle Zélande se situe à la septième place.