Penser les indicateurs autrement

Mise en ligne: 13 mars 2009

Atelier sur la formulation d’indicateurs transversaux en éducation au développement les 2 et 3 avril 2009 à Bruxelles

Bien que récente, la question de l’évaluation est aujourd’hui au cœur des préoccupations du secteur de la coopération, sous l’incitation des pouvoirs publics.

Les acteurs de l’éducation au développement sont confrontés à une double tension : d’une part améliorer leur stratégie d’évaluation qui tienne compte des finalités et processus spécifiques de leur champ d’action, et d’autre part rendre compte aux différents bailleurs de fonds sur la pertinence de leur action.

Parallèlement à cette réflexion interne aux ONG, la DGCD, dans le cadre de la nouvelle réforme de cofinancement, souhaite que les ONG présentent leur programme d’activités dans une optique GAR (gestion axée résultats). Ce cadre de présentation exige une clarté au niveau de la définition des ob-jectifs , des résultats recherchés et des indicateurs. Les ONG souhaitent améliorer la maîtrise de l’instrument GAR en intégrant les spécificités de l’éducation au développement.

Comment articuler ses deux besoins de manière constructive ? Comment renforcer les acteurs de l’éducation au développement de manière opérationnelle ? Telle est l’optique dans laquelle s’inscrit cet atelier.

L’élaboration d’une stratégie partagée d’évaluation adaptée aux enjeux de l’éducation au développement exige du temps. ITECO approfondira sa contribution à cette réflexion par d’autres ateliers et publications dans les mois à venir, et ce en lien avec son réseau de partenaires belges ou européens.

Objectifs

  • Contextualiser la question des indicateurs dans une démarche globale d’évaluation.
  • Croiser l’approche centrée sur les résultats avec l’approche éducative centrée sur les processus.
  • Formuler collectivement des indicateurs transversaux sur base des différents pôles d’actions de l’éducation au développement.

Méthodologie

L’atelier est envisagé comme un processus collectif alternant exercices pratiques, cadrages conceptuels et productions collectives. Un portefeuille de documents de référence sera remis à chaque participant.

Équipe pédagogique

Chantal Jadot et Adélie Miguel Sierra avec Brigitte Gaiffe, Malorie Cauchy et Annick Honorez.

Programme

Jeudi 2 avril de 9h à 16h30

Les chemins de l’évaluation d’une action éducative sur les questions de développement.

Matin

  • Présentation des participants.
  • Tensions autour de deux besoins légitimes : rendre compte et apprendre de nos actions.
  • De la sensibilisation au plaidoyer : diversité de d’une démarche éducative pour l’action.

Après-midi

  • Conception et évaluation d’une action : un retour vers le chemin parcouru.
  • Limites, atouts et complémentarités des approches processus et résultats.

Vendredi 3 avril de 9h à 16h30

La formulation de critères et d’indicateurs spécifiques à l’éducation au développement.

Matin

  • Construire et créer ensemble à partir de nos pratiques dans une démarche d’auto-contruction des savoirs. Travail en sous-groupes sur différents types d’indicateurs (de processus, de satisfaction).

Après-midi

  • Niveaux d’indicateurs de résultats, d’effets et d’impacts : vers une base partagée pour l’éducation au développement.
  • Un world café pour se renforcer.
  • Recommandations et perspectives de suivi.

Informations pratiques

A destination de qui ?

Cet atelier s’adresse prioritairement aux animateurs et chargés d’actions d’éducation au développement dans les ONG.

Modalités de participation

Texte - 630 octets

Complétez et renvoyez le formulaire de pré-inscription ci-contre par courriel à Brigitte Gaiffe. Le nombre de participants étant limité à 20 personnes, l’inscription vous sera confirmée par l’équipe pédagogique. Participation gratuite (repas inclus).

Lieu

Centre Polygon, rue de Molenbeek 122 b, 1020 Bruxelles (métro Bockstael).