Jeu des statistiques

Mise en ligne: 21 novembre 2008

Mettre les chiffres à profit

Origine
ITECO. Dans le cadre de la formation pour animateurs en éducaction au développement, animée par Adélie Miguel et Annick Honorez.

Objectif
Approfondir la perception des inégalités dans le monde, en prolongation du Jeu des chaises.

Le succès de ce dernier s’explique par la synthèse « parlante » qu’il propose, par l’aspect très visuel, le ressenti, l’interaction entre les participants, le procédé par essai et erreur, le rire, l’imagination qu’il suscite…

Beaucoup de gens l’ont déjà utilisé. Le défi est donc de trouver aussi d’autres moyens pour aller plus loin que le seule sensibilisation. Lors de la formation pour animateurs en éducation au développement, nous avons fait un exercice sur la visualisation, notamment à partir de deux sites internet : celui du Pnud et de Gapminder. Afin de favoriser l’imagination des participants, nous avons donné les consignes suivantes :

Déroulement

Pour un groupe

Explorez le site Gapminder. Présentez l’outil de manière interactive à partir de l’évolution du monde ces dernières vingt ans.

Un autre groupe

A partir des statistiques de Pnud, faites la comparaison entre la Chine, les Etats-Unis, le Burkina Faso et la Belgique concernant l’Indicateur de développement humain. Présentez les statistiques de manière interactive à partir de cette comparaison.

On constate en effet que, parfois, les animateurs ont des difficultés à utiliser des chiffres, des statistiques. Il est donc important de s’exercer à trouver des manières d’utiliser ces chiffres pour présenter différents tableaux.

Ces statistiques permettent d’explorer la complexité des situations, on peut ainsi ne pas se « contenter » des moyennes par habitant. Les disparités à l’intérieur des pays, entre classes sociales, entre zones géographiques, entre hommes et femmes, entre enfants et adultes, mises en rapport avec celles d’autres pays sont des « photos » plus relatives des situations dont il est question.

Certes l’Inde est en pleine croissance économique et son PIB par habitant augmente mais nombre de femmes sont en sous-poids chronique. Les statistiques montrent que les pauvres de certains pays sont plus riches que les riches d’autres pays. Ces tableaux permettent de mettre des questions en lumière : Comment est gérée la pauvreté selon les pays ? Quels sont les rôles des Etats en la matière ?

Il y a donc beaucoup à travailler sur ces visualisations mais nous manquons parfois d’imagination pour inventer, comme animateurs, nos propres façons de faire.

Or, ces visualisations sont vraiment importantes pour que ces réalités souvent abstraites ou individualisées (l’enfant qui souffre) prennent corps. Comprendre le monde en termes de rapports est fondamental puisque ce qui se passe depuis des siècles est bien le produit de rapports de force et ceux-ci peuvent être tracés à travers des cartes, des statistiques, des chaises, des baguettes, des métaphores autour du partage, des voyages….

Place aux idées !

GIF - 15.1 ko