EDITO

Mise en ligne: 13 avril 2023

Il y a quelques mois, j’avais été contacté par des fondatrices d’un magnifique réseau d’acteurs et médiateurs culturels pour discuter en vue d’une invitation à participer avec comme intention avouée de construire, avec les différents membres du réseau, une systématisation d’expériences. Mon malaise transparaissait tant bien que mal, car je sentais qu’il n’y avait pas suffisamment de « matière » pour une systématisation. Dans pareil cas, comme dans d’autres, les mots peuvent soigner ou blesser : il m’a fallu user de circonvolutions de langage, que seuls des Belges peuvent manier avec tant de facilité et de talent, sans même s’en rendre compte (je sais, je sais, je généralise : c’est un gros stéréotype que nous avons sur nous-mêmes). Les pétillantes personnes en face de moi (enfin, en visio de moi …) ont tôt fait de comprendre. Mais elles n’en démordaient pas pour autant, et n’en démordent toujours pas. Au cours des nombreuses questions et discussions, plus tard et avec d’autres membres de ce réseau et d’autres partenaires, nous nous sommes rendu compte de la méconnaissance ou du peu de connaissance de la systématisation d’expériences. Ça nous a donné l’idée de faire ce carnet pédagogique pour partager cet axe que nous travaillons avec celles et ceux qui sont concerné.e.s.

Comment sait-on qu’on pourrait être concernés ? Quand on a l’impression que des choses de nos expériences se perdent en cours de route et qu’on aimerait en faire quelque chose, éventuellement retirer des informations, des apprentissages, des connaissances, des savoirs pour en faire système, ou bien plus humblement en garder des traces. Bon c’est vite dit comme ça, je vais tenter d’être plus rigoureux : la systématisation d’expériences est une proposition méthodologique développée et pratiquée à l’origine par les éducateurs populaires latino-américains, qui vise à produire de nouveaux savoirs et apprentissages à partir de la reconstruction et de l’interprétation critique de nos expériences, nous permettant de les comprendre et de les orienter dans une perspective émancipatrice.

Ce carnet pédagogique sert à détailler la systématisation d’expériences, tout en plongeant dans ses origines historiques ; s’y trouvent également de nombreuses illustrations des systématisations menées dans certains contextes, ici et ailleurs ; on y trouve également des récits (premières briques de systématisations) et des points focaux plus développés : sur l’expérience et ce qu’elle peut vouloir signifier, sur l’importance des apprentissages des expériences et également un dernier texte sur les préalables à une systématisation.

Les photos utilisées sont l’œuvre du photographe Youcef Krache : malgré tous ses engagements et la reconnaissance dont il jouit, il nous donne la possibilité de partager son travail avec nos lectrices et lecteurs, Merci à lui.

Bonne Expérience de lecture !